Rechercher
  • patrickpaugetauteu

L'aboutissement du projet



Si début 2020, on m’avait dit que j’allais finir par être édité, j’aurais certainement souri.

A quatre jours de la sortie du dernier tome des Chroniques de Germania, j’ai une tout autre vision des choses.


Lorsque j’ai commencé à écrire les aventures de Markus, je me suis promis d’aller au bout. Entamer une histoire, créer un héros et son environnement est un acte de création fort, mais je pense que pousser l’expérience jusqu’au bout, jusqu’au mot fin, est encore plus complexe. De grands noms de la littérature pourraient également expliquer qu’un projet tel que celui-ci est ardu et nécessite une énergie folle. Stephen King a mis 20 ans à finir la Tour Sombre, cela laisser rêveur.


Quand j’ai couché les premiers mots du tome un, je savais comment devait se finir le quatre. Le chemin était écrit dans mon esprit et je l’ai suivi, modifiant parfois ses trajectoires, hésitant à prendre des décisions cruciales. Mais quand j’ai enfin fini les corrections, les re-corrections et les autres corrections du dernier volume, quand j’ai eu ce livre entre mes mains, j’ai ressenti un contrecoup terrible. Tel celui qui avait effectué un marathon, je venais de franchir la ligne.


Le 8 février 2022, environ deux ans après le premier mot, sortira le tome quatre. C’est un accomplissement incroyable, et, pour une fois je me l’accorde, une grande fierté pour moi.


Cette Chronique a été faite dans une optique de partage, pour rappeler ce qui s’est produit au siècle dernier et pour pousser à la réflexion. C’est un outil d’échange. Alors peu importe qu’il finisse dans les top-ventes, ce n’est pas ça le plus important. J’ai la chance d’avoir des lecteurs qui me suivent et qui attendent cette conclusion, qui ont vibré ou tremblé en me lisant. Certains ont même redécouvert le plaisir de lire avec mon premier tome. C’est ça, qui me donne envie d’écrire.


Merci encore à Lionel des Editions l’Alchimiste.

Merci à toutes et tous qui me lisez.


30 vues