Rechercher
  • patrickpaugetauteu

Devenir Auteur...

Dernière mise à jour : 24 mai 2021

Où quand la réalité rattrape le rêve d'enfant

 

Comme je vous l'ai déjà dit dans ma Biographie, j'aime écrire et conter des histoires. Mais de là à se lancer dans un projet tel qu'une tétralogie, quand même, il y a un grand pas.

Ce pas, je ne l’ai pas franchi après une réflexion intense, planifiée ou pragmatique. Bien au contraire, je me suis lancé sans trop me poser de question, en me laissant aller à mon histoire. Après tout, les aventures de Markus étaient déjà ancrées dans mon esprit et je savais où j’allais, plus ou moins je l’avoue. Alors un jour de février 2020, je me suis lancé, sans me donner d’objectif, juste en me laissant porter par le plaisir d’écrire.


Le plaisir est pour moi un facteur majeur dans la création de mes livres. J’aime cette sensation de bienêtre quand mes doigts courent sur le clavier, ne répondant qu’au besoin de mon imaginaire de se manifester. Sans ce plaisir, ce serait certainement impossible d’en écrire tant.


J’ai fini le premier jet des Ombres du passé en mi-avril et comme j’étais plutôt content de moi, j’ai demandé à quelques amis d’être mes beta-lecteurs. Il était important pour moi de savoir ce que cela pouvait valoir. Mais ma première lectrice et meilleure conseillère a été mon épouse.

Ma chère et tendre, en tant que professeur de français en collège, a une connaissance livresque incroyable. Qui plus est, comme de très nombreux collègues, elle est habitée par son métier (je ferai un article sur ce sujet, car on ne les soutient vraiment pas assez), donc elle était (et l’est encore) la première à me faire des commentaires.


Il faut dire que quelques années auparavant, j’avais déjà essayé d’écrire un roman de fantasy, mais qui, comment dire… n’était pas très bon. Personnages plats, histoire un peu trop linéaire. Bref. A cette époque, elle m’avait fait comprendre que cela « méritait quelques améliorations ».


Mais en avril, quand elle a fini le premier jet, son retour a été positif, enjoué et plein de curiosité. Ses questions, ses remarques et ses corrections m’ont permis de revoir mon manuscrit et de l’envoyer fin aout.

J’ai cherché des maisons d’édition à compte d’éditeur, car après quelques recherches, je ne souhaitais pas mettre des milliers d’euros dans la parution d’un livre. Je souhaitais vraiment que mon manuscrit soit accepté pour ce qu’il est et qu’un professionnel me dise « oui, ton livre vaut le coup que je l’édite ». C’était le Saint Graal.


Le vendredi 11 septembre 2020, triste date anniversaire s’il en est, à 15h, je reçois un appel d’un numéro inconnu. En décrochant, j’entends un homme qui se présente comme responsable des Editions l’Alchimiste, et là tout s’enchaine. Il me dit qu’il en est au tiers de mon livre mais qu’il souhaite mettre une option dessus, me demande si je me suis déjà engagé avec un autre, puis une discussion incroyable s’en suit. Je suis sorti sur le parking de la société où je travaillais pour être tranquille et on a parlé ainsi quinze bonnes minutes, avant de se quitter avec la promesse d’un contrat à venir.

Je raccroche et je me rends compte que j’ai passé une étape. En jeu de rôle, on pourrait dire que j’ai pris un level : je suis devenu Auteur niveau 1.

Et ça va vous paraître peut-être étrange, mais j’en ai pleuré de joie.

C’était une sensation énorme, un accomplissement.


Je ne cherche pas la célébrité et je ne crois pas y arriver un jour. Ce qui m’intéresse en écrivant, c’est de passer des messages dans le cadre d’une histoire que j’espère agréable. Mon objectif premier était d’entendre ce que Lionel Cruzille m’a dit alors : « on se lance dans l’aventure ». Je lui en suis énormément reconnaissant.


Je ne peux que souhaiter aux nombreux écrivains d'avoir cette chance.

27 vues